Hail Satan? de Penny Lane

 Ave Satanas !

Synopsis :

Un regard sur la montée rapide et l'influence du groupe religieux controversé connu sous le nom de Temple satanique.

Hail Satan? de Penny Lane

MON AVIS :

Réalisatrice de documentaires depuis une vingtaine d’années, Penny Lane n’hésite pas à diversifier la forme de son medium pour l’adapter à son sujet. Son approche peu conventionnelle et son humour ont permis à l’autrice de se démarquer dans ce milieu.
Pour son quatrième long-métrage, la forme adoptée est plus traditionnelle. Nous suivons la genèse et le développement du Temple Satanique. L’œuvre alterne entre interview face caméra et captation de divers moments déterminant dans la vie de cette organisation en expansion.

Le suivi chronologique de ces différents événements nous permet de comprendre son émergence et son expansion. L’exposition de différentes confrontations juridique face à des associations chrétiennes offre des clés de compréhension sur la philosophie inhérente à ce mouvement. Ces séquences deviennent des marqueurs sur certains tournants notables au sein de l’organisation.
Bien que se concentrant principalement sur l’implication de différents membres du « culte », la réalisatrice tente de rester la plus neutre possible. Les errements et les divergences d’opinions sont aussi présents dans l’œuvre. Dans cette même optique, nous retrouvons parfois les avis des parties opposants.

Le sujet est passionnant et propose une interprétation alternative sur la dynamique entre Dieu et le Diable. Nous avons toujours eu l’habitude d’associer Dieu à la justice et son antagoniste au chaos. Dans l’inconscient collectif, cette vision est solidement ancrée par des siècles de dogmes religieux. Le Temple propose une lecture différente en se référant à la genèse de Satan selon laquelle ce Dernier était un ange déchu réfractaire aux injections de son Maître. Il est donc un dissident face à un Ordre établi.

Hail Satan? Penny Lane Screenshooter

L’organisation souhaite être un prolongement de cette vision. La démarche n’est pas de glorifier un Mal abjecte mais plutôt d’être un contre-pouvoir face à la prédominance de la chrétienté au sein de la société états-unienne. Si le pays refuse une séparation de l’Eglise et l’Etat alors il doit accepter la pluralité des croyances au sein de la vie citoyenne, telle est la démarche adoptée par ce mouvement.
Nous nous éloignons ainsi d’un postulat laissant présager l’exposition d’un groupe pratiquant l’occulte pour se diriger vers la présentation d’une alternative politique et militante concrète. Cette transition est progressive au fur et à mesure que la cause touche un public de plus en plus nombreux. Nous voyageons de plus en plus à travers les différentes « chapelles » ayant éclos à travers le pays. Ces différents lieux nous montrent la diversité des personnes impliquées mais aussi les valeurs qui les réuni.
Évidemment, toute mouvance militant s’accompagne de son lot de problématiques inhérent à l’émergence d’un nouvel organisme dans le paysage politique. La trajectoire suivie est donc ordinaire entre dissidence, couverture médiatique, identité visuelle et ligne de conduite à suivre. Heureusement, Penny Lane s’empare de ces événements pour créer une dynamique dans son récit. Ces déconvenues et ces confrontations apportent de nouveaux éléments pour approfondir le sujet.

Au final, Hail Satan ? dresse le portrait d’individus luttant pour que leur pays s’émancipe de l’emprise religieux dont leur société est gangrenée. L’expérience de la réalisatrice est mise à profit dans la retranscription chronologique de ce sujet passionnant.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.