Broadcast Signal Intrusion de Jacob Gentry

Obsession

Synopsis :

Un archiviste découvre une cassette sur laquelle figure une étrange vidéo, conçue par un groupe de pirates. Obsédé par cette K7, il décide de mener l’enquête sur ses origines. 

Broadcast Signal Intrusion de Jacob Gentry

MON AVIS :

Débutant sa carrière à l’aube du XXIéme siécle, Jacob Gentry a depuis travaillé sur une dizaine de projets notamment pour le petit écran. Parmi ceux-ci, nous pouvons noter The Signal qui fut distribué directement en DVD en France et co-réalisé entre autres par David Bruckner.
Sa dernière création prolonge son exploration des ondes hertziennes et leurs perceptions par l’individu.

Nous sommes ramenés à la fin des années 90, période où les vidéo-club avaient le vent en poupe et la VHS vivait ses derniers instants de gloire. La retranscription de cette période se ressent principalement par l’omniprésence des appareils électroniques entourant notre protagoniste. L’environnement regorge de télévisions cathodiques, de caméscopes, de magnétoscopes et consort.
Le quotidien de notre homme se fond dans ce milieu saturé de pixels. Nous cernons rapidement la routine dans laquelle il évolue et ses tourments.  Ce cadre posé permet de rapidement plonger au cœur du récit et dans cette enquête teintée d’une paranoïa aiguë. La suite des événements est donc un jeu de piste où chaque élément glané permet de remonter à la source de cette diffusion pirate.

Durant son investigation, notre détective amateur va croiser son lot de personnages atypiques renforçant la nature cryptique de ces vidéos. Nous découvrons l’impact qu’a eu ce piratage à différents niveaux (judiciaire, civil,…). Nous sommes ainsi amenées à explorer des recoins cachés ou oublier de la société que cela soit des sous-sols encombrés en pleine ville ou des habitation totalement isolées. Nous avons ainsi la sensation que le phénomène n’est pas local mais a un impact sur une grande échelle, que nous nous confrontons à quelque chose qui nous dépasse. Ces éléments contribuent à installer un climat de psychose générale affectant autant notre protagoniste que le spectateur.

homme masque blanc levre rouge

Outre son intérêt scénaristique, ces différentes rencontres permettent de dynamiser le récit. Chaque nouvelle information récupérée relance constamment cette course vers une vérité obscure. Notre attention ne démord donc jamais. La paranoïa nous contamine à mesure que nous avançons dans cette histoire.
Tout comme l’archiviste, nous analysons chacune des images projetées pour tenter de capter le moindre indice pouvant nous aider à comprendre le mystère derrière ce piratage. L’auteur nous laisse peu de temps mort dans cette course effrénée. Nous sommes ainsi conditionnés à vivre à travers la trajectoire de notre protagoniste. La prise de recul est limitée et accentue notre immersion dans son monde. Le sentiment d’oppression croit à mesure que nous avançons jusqu’à un dénouement déstabilisant.

En effet, la trajectoire adoptée crée une tension qui s’accumule au fil du temps. Lorsque nous nous rapprochons de la réponse tant attendu, nous avons aussi l’impression de nous rapprocher d’un danger imminent. Ce ressenti induit une conclusion cathartique autant pour notre détective amateur que le spectateur.
Or, l’auteur opte pour une autre approche qui annihile ce processus. Cette dernière nous offre les ultimes clés de compréhension afin de construire notre propre explication sur le voyage que nous avons entrepris. La fin est ainsi ouverte à interprétation. Elle est à la fois frustrante d’un point de vue émotionnel mais cohérente par rapport à son univers.

En somme, Broadcast Signal Intrusion est une œuvre captivante de bout en bout. L’auteur maîtrise son sujet et nous offre un solide thriller. Le prochain projet de Jacob Gentry délaissera l’univers numérique pour nous narrer une course-poursuite dans un monde futuristique.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.